Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

l'APEL St Joseph de la Madeleine

l'APEL St Joseph de la Madeleine

Association des parents d'élèves de l'Etablissement Privé Catholique Saint Joseph de la Madeleine Marseille


LE 15 AOÛT, C’EST L’ASSOMPTION

Publié par APEL ST JO sur 14 Août 2020, 15:00pm

Catégories : #PASTORALE

LE 15 AOÛT, C’EST L’ASSOMPTION

L’Assomption est une des grandes fêtes de la vie chrétienne. Célébrée le 15 août, elle commémore la gloire de la Vierge Marie, mère de Jésus, qui n'est pas morte comme tout un chacun mais est entrée directement dans la gloire de Dieu au terme de sa vie terrestre.

Malgré la discrétion des Évangiles, les premiers chrétiens n’ont pas mis longtemps à réfléchir à la place de Marie dans leur foi. Ils ont rapidement voulu célébrer ses derniers moments, comme ils le faisaient pour honorer leurs saints. À cause du caractère unique de sa coopération, une croyance se répand : son « endormissement » – sa « Dormition » – consiste en réalité en son élévation, corps et âme, au ciel par Dieu.

La fête exprime cette croyance : chaque 15 août, les chrétiens célèbrent à la fois la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie.

 

UNE FÊTE AVANT D'ÊTRE UN DOGME

L'Assomption, qui était à l'origine une fête païenne, a d’abord été instaurée au vième siècle par l'empereur byzantin Maurice  sous le nom de « fête de la Dormition de la Vierge Marie », célébrée dans son Empire chaque année à la date du 15 août pour commémorer l'inauguration d’une église dédiée à la Vierge montée au ciel, le Sépulcre de Marie. Introduite en Occident sous l'influence du Pape Théodore au viième siècle, elle prend le nom d'Assomption à partir du siècle suivant.

En 1638, le roi Louis XIII désirant un héritier consacre la France à la Vierge Marie sous le titre de son Assomption et demande à ses sujets de faire tous les 15 août une procession dans chaque paroisse afin d'avoir un fils. Comme Louis XIV naît l'année suivante, la fête célébrée par le Vœu de Louis XIII prend une importance particulière en France.

Entre 1806 et 1815, sous Napoléon Bonaparte, le 15 août était la date de célébration de la Saint Napoléon, qui était également la Fête nationale.

Abandonné sous la restauration, Napoléon III institua par décret le 15 août comme Fête nationale. C'est en 1880 sous la République que la Fête nationale a été déplacée le 14 juillet et que le 15 août a été proclamé jour férié.

 

LA SIGNIFICATION DE L’ASSOMPTION

Pour les chrétiens, l’Assomption célèbre l’Elévation de Marie, telle que l’a définie le Pape Pie XII en 1950 : « La Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort ».

La fête de l’Assomption entretient l’espérance en célébrant Marie comme la « transfigurée » : elle est auprès de Lui avec son corps glorieux et pas seulement avec son âme ; en elle, le Christ confirme sa propre victoire sur la mort. Marie réalise ainsi le but pour lequel Dieu a créé et sauvé les hommes. En la fêtant, les croyants contemplent le gage de leur propre destin, s’ils font le choix de s’unir à leur tour au Christ. Cette contemplation renforce enfin la confiance dans l’intercession de Marie : la voilà toute disponible pour « guider et soutenir l’espérance de ton peuple qui est encore en chemin ».

 

LES FÊTES ET PROCESSIONS DE L’ASSOMPTION

En France, depuis le vœu de Louis XIII qui place le royaume de France sous la protection de Notre-Dame de l'Assomption, les processions sont traditionnellement suivies et donnent souvent lieu à des festivités, feux d'artifices, etc., comme à Biarritz ou Chartres. Celle de Paris se tient depuis quelques années dans un bateau sur la Seine, où l'on sort la statue d'argent de la Vierge conservée à Notre-Dame. Le pèlerinage fluvial se fait toujours la veille le 14 août. Plusieurs bateaux descendent la Seine pour ensuite remonter du côté sud de l'île de la Cité, les pèlerins ont des bougies entre les mains et des prières à la bouche. Lors de ces processions ou en conclusion de celles-ci, souvent est dite une prière pour la France. Le sanctuaire de Lourdes connaît alors ses plus grandes heures d'affluence.

A Marseille, l’Assomption est célébrée dans la Cathédrale  Sainte Marie Major, avec la traditionnelle procession de la Vierge dorée au Panier. Après une cérémonie religieuse en la Cathédrale de La Major, des milliers de personnes suivent  les porteurs qui ont retiré de son socle la Vierge. Commence alors la déambulation dans les ruelles du quartier pour rejoindre le parvis de l’Église Saint-Laurent. Une procession rythmée par des « Viva Maria  » et des chants religieux qui font ouvrir les volets, les fenêtres, aux habitants du quartier pour applaudir le passage de la Madone.

 
LE 15 AOÛT, C’EST L’ASSOMPTION

La journée se termine par des fêtes populaires et un magnifique feu d'artifice !

LE 15 AOÛT, C’EST L’ASSOMPTION

Dans de nombreux pays catholiques, d'innombrables processions ont lieu dans les paroisses catholiques le jour de l'Assomption, qui est férié.

En Belgique, le 15 août débute par une procession et trois jours de festivités. Également, ont lieu des offices et processions aux flambeaux à Banneux et aux sanctuaires de Beauraing. En Espagne, les fêtes se déroulent partout. C'est à Elche, très particulièrement où a lieu une Fête très ancienne avec la représentation dans sa basilique du grandiose Mystère d'Elche. Des pèlerinages ont également lieu en Pologne à Częstochowa, en Croatie à Proložac, tandis que des processions suivies par de grandes foules se tiennent en Italie notamment en Calabre et en Sicile (à Palerme, Messine, Novara di Sicilia), en Amérique latine, aux Philippines, et en Afrique. L’Acadie n’est pas en reste, puisque le 15 août y est la date de la Fête nationale et que Marie est l’un des symboles de cette région du Canada..

L'Église orthodoxe, quant à elle, célèbre le 15 août du calendrier julien dans certains pays ou du calendrier grégorien dans d'autres, la Dormition de la Mère de Dieu, c'est-à-dire sa mort, entourée des apôtres, sa résurrection et sa glorification.  Pour leur part, l'anglicanisme et le luthéranisme observent la fête, mais l'appellent « la fête de Marie », et omettent l'Assomption.

Enfin, huit jours après avoir fêté l'Assomption de Marie (soit le 22 août), est célébrée la fête de Marie Reine, instituée en 1954 par le Pape Pie XII  afin de conclure cette octave solennellisante de l'Assomption et reconnaissant la « Vierge Marie, qui brûle d'un amour éternel, comme Reine et Souveraine à cause de la manière unique dont elle contribue à notre Rédemption ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents