Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

l'APEL St Joseph de la Madeleine

l'APEL St Joseph de la Madeleine

Association des parents d'élèves de l'Etablissement Privé Catholique Saint Joseph de la Madeleine Marseille


Le 13 MAI 2021, Jeudi de l'Ascension

Publié par APEL ST JO sur 12 Mai 2021, 09:00am

Catégories : #PASTORALE

Que fete-t-on a l'ascension ?

La fête de l’Ascension célèbre la montée de Jésus vers Dieu son Père. Elle est fêtée en France le jeudi de l’Ascension, quarante jours après Pâques. Mort et ressuscité, il quitte ses disciples tout en continuant d’être présent auprès d’eux, mais différemment. Il promet de leur envoyer une force, celle de l’Esprit-Saint.

La fête de l’Ascension, célébrant l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, est une des principales fêtes chrétiennes, qui s’inscrit dans le prolongement de Pâques et annonce la Pentecôte, dix jours plus tard. Le jour de l’Ascension, la couleur des vêtements liturgiques (que porte le prêtre) est le blanc, couleur de la fête, de la lumière et de la joie.

Jésus rejoint son Père

L’Ascension est relatée par l’évangile de Marc (chapitre 16, verset 19), l’évangile de Luc (chapitre 24, verset 51) et le livre des Actes des Apôtres (chapitre 1, versets 6-11). Le livre des Actes des Apôtres rapporte que, quarante jours après Pâques, Jésus apparaît une dernière fois à ses disciples et leur annonce : « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins (…) jusqu’aux extrémités de la terre ». Après ces paroles, ils le virent s’élever et disparaître à leurs yeux dans une nuée. L’évangile de Luc précise quant à lui que les apôtres « retournèrent à Jérusalem, remplis de joie ».

Ainsi s’achève le temps des rencontres du Ressuscité avec ses disciples. Cependant, selon sa promesse, Il sera toujours avec eux, mais d’une présence intérieure : ils ne le verront plus de leurs yeux. Le Christ n’est plus visible, mais il n’abandonne pas ses disciples. Il leur promet la venue de l’Esprit à la Pentecôte.

Un nouveau mode de présence

Croire que le Christ ressuscité est entré dans la gloire est un acte de foi. L’Ascension est source de liberté : loin de s’imposer aux hommes, Jésus les laisse libres de croire, et donc d’aimer véritablement. Jésus ne cesse d’inviter les hommes à le suivre : dans la foi, ils doivent apprendre à lire les signes de sa présence et de son action, en particulier dans la célébration des sacrements, notamment l’Eucharistie, mais aussi dans sa Parole, son Peuple, ses ministres (évêques, prêtres, diacres)…

« Pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ?  » (Ac 1, 11) s’entendent dire les apôtres : l’Ascension du Christ est aussi un appel à un plus grand engagement dans le monde pour porter la Bonne Nouvelle.

La signification des Cieux

L’Ascension de Jésus n’est pas un voyage dans l’espace, vers les astres les plus lointains, car les astres sont eux aussi faits d’éléments physiques comme la terre. Pour les croyants, monter aux cieux c’est rejoindre Dieu et vivre en son amour. Ici, nulle question de magie ou d’action spectaculaire. À propos du Ciel, le Catéchisme de l’Eglise catholique parle de « l’état de bonheur suprême et définitif ». Jésus ne s’est pas éloigné des hommes mais maintenant, grâce à sa présence auprès du Père, il est proche de chacun, pour toujours.

 

Quelques croyances ....

L'œuf magique, l'œuf de l'Ascension en Espagne et en Corse

En Espagne, on plébiscite le premier œuf pondu le jour de l'Ascension par une poule noire. Cette croyance espagnole qualifie d'œuf magique, d'œuf de l'ascension ce premier œuf (comptez dès la première minute, jusqu'à la dernière du jour de l'Ascension).  

Selon la tradition l'œuf magique de l'Ascension apporterait une protection contre la grêle, éloignerait les fourmis lorsqu'il est placé près d'un arbre infesté, guérirait les nourrissons, les hommes et les animaux. 

En Corse, on dit que l’œuf de ce jour là est imputrescible, il ne pourrit pas, ne se décompose pas. A l'instar de l'Espagne, l’œuf protégerait des malveillances de la météo (foudre, tempête...) et préserverait les hommes, les animaux de la maladie.

Et quelques recettes ....

L' Angel Cake

C' est sa légèreté, et sa blancheur qui fait de l'angel cake, le gâteau préféré des anges !!!

    360 ml de blancs d’œufs à température ambiante (env12 blanc d’œufs)
    300 g de sucre
    160 g de farine
    ½ cc de sel, 1 cs de jus de citron
    2 cc d'extrait de vanille, ½ cc d'extrait d'amande

  • Préchauffer le four à 350 F (180 C), placer la grille au centre.
  • Dans un saladier, mélanger la farine, 150g de sucre et le sel. Réserver.
  • Dans un récipient, battre les blancs en neige jusqu'à consistance mousseuse. ajouter le jus de citron et la crème tarte.
  • Continuer à battre jusqu'à obtenir des pics mous. Ajouter le reste du sucre graduellement (en 3 fois).
  • Incorporer l'extrait de vanille et l'extrait d'amande.
  • Tamiser les ingrédients réservés (sucre, farine et sel) sur les blancs en neige. A l'aide d'une spatule incorporer délicatement.
  • Verser dans un moule non graissé de 25 cm de diamètre
  • Cuire durant 35-40 min, vérifier la cuisson en introduisant un cure-dent au centre du gâteau il doit en ressortir sec, et en appuyant légèrement sur la surface il reprend sa forme (élastique).
  • A la sortie du four renverser le gâteau immédiatement . Laisser refroidir ainsi complètement.

Il peut être mangé nature ou juste saupoudrer de sucre glace ou servi avec fruits frais et crème fouetter. Il est également excellent avec des coulis de fruits ou des sauces au chocolat, au citron, caramel, crème glacée, le yogourt glacé, sorbet ...

 

Les Corniottes

 
Petite pâtisserie originaire de Louhans, la corniotte fait penser aux anciens chapeaux des curés. Celle-ci était fêtée originellement lors de la fête de l’Ascension, et vendue par les religieuses de l’Hôtel Dieu.

Vous trouverez-ci-dessous la recette pour réaliser d’excellentes corniottes, pour l’Ascension ou pour tout autre occasion !


Ingrédients
– 1 rouleau de pâte brisée,
– 25 cl de lait ½ écrémé,
– 45 g de beurre doux,
– 40 g de sucre,
– 190 g de farine,
– 5 œufs,
– 30 g de sucre glace,
– 1 pincée de sel.

Préparation
Préchauffer le four à 180°.

Dans une casserole, faire bouillir le lait, le beurre, le sel, le sucre puis ajouter la farine.

Mélanger énergiquement pendant 3 à 5 mn (cela fait penser à de la pâte à choux mais doit être un peu plus fluide). Puis mettre le tout dans un saladier et y ajouter les 4 œufs.

Découper 6 disques (prendre un bol) dans la pâte brisée. Disposer la préparation au centre et remonter les bords de la pâte et former un tricorne en pinçant les angles pour les souder.

Avec un pinceau, badigeonner les corniottes au jaune d’œuf battu, (vous pouvez mettre un peu de lait dans le jaune d’œuf).

Mettre à cuire 20/25 mn , tout dépend des fours, à 180° thermostat 5/6 sur un papier sulfurisé. A la sortie, une fois refroidis, les saupoudrer de sucre glace.

L’idéal serait d’en faire des tout petits ,un peu comme les petits choux.Pour cela, il faut que la pâte brisée soit très froide, pas trop collante. Pour l’accompagnement, vous pouvez prévoir de la crème anglaise, de la crème de cassis ou un coulis de fruits.

Bon appétit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents